12e rencontre interprofessionnelle du secteur du livre

Navigation

AVIS IMPORTANT – ÉVÉNEMENT REPORTÉ

 

Les rencontres interprofessionnelles de l’Association des libraires du Québec encouragent depuis 2009 le dialogue entre les pratiques du secteur et permettent de développer des solutions communes face aux enjeux que rencontre le livre sous toutes ses formes au XXIe siècle.

La 11e Rencontre interprofessionnelle avait comme thème l’Impératif de la nouveauté et les enjeux du livre de fonds. Elle nous a permis d’aborder plusieurs questions autour d’un enjeu crucial pour notre industrie, la valorisation du livre de fonds. Une question centrale nous préoccupait : «Comment offrir une durée de vie plus importante aux œuvres, comment garder en vie le fonds?». Lors de la 12 édition de ce rendez-vous incontournable, nous poursuivrons cette réflexion liée à la durabilité des œuvres en se penchant sur nos pratiques et ce qu’elles soutiennent comme consommation. Des gens de la profession, des spécialistes de l’industrie du livre et de l’environnement viendront explorer ces questions avec nous lors de cette rencontre.

Au plaisir d’échanger avec vous le 31 mars 2020!

Pour avoir un aperçu de notre 11e édition (2019), jetez un œil à notre vidéo récapitulative :

 

 

 

Qu’est-il possible de faire pour améliorer nos pratiques dans le sens d’un développement durable, sans fragiliser l’économie du livre ?

[reponses-test]

«Il faut d’abord s’assurer que nos impressions de livre sont faites sur du papier recyclé à 100%. Il faut aussi proposer aux lecteurs des lieux d’échanges de livre ou simplement promouvoir le recyclage des livres en les redonnant à une bibliothèque scolaire, à une librairie de livre d’occasion, etc. Il faut s’assurer que toute la chaîne participante du livre trouve des moyens de participer à ce développement durable».

«Une réflexion importante sur les capacités d’impression locales, de transport et de gestion de nos stocks de livres est primordiale. La question tabou du pilon devrait notamment être abordée». Tania Massault – Éditions Alto

 

[/reponses]